S'abonner au site   - Accueil > Communiqués de presse
Imprimer cet article | Partager cet article | Télécharger cet article en P.D.F

« Banlieues » : la stratégie de la tension

Communiqués de presse, publié le 6 octobre 2006, mis à jour le 1er novembre 2006

Le Syndicat de la magistrature appelle les parlementaires à saisir la commission nationale de déontologie de la sécurité sur les opérations « coup de poing » etles interpellations données en spectacle.

Une altercation entre un groupe de personnes et des policiers dimanche 1er octobre a constitué le prétexte à une opération massive des forces de police mercredi 4 octobre 2006 à la cité des Musiciens sur la commune des Mureaux (78). Une opération similaire de police-spectacle a eu lieu il y a quelques jours dans le quartier des Tarterêts dans l´Essonne.

Aux Mureaux, une centaine de policiers a ainsi été mobilisée pour procéder à l´interpellation d´une personne suspectée d´avoir participé à la rébellion du 1er octobre et au vol d´un flash ball et de deux talkies-walkies.

Les modalités de cette intervention apparaissent parfaitement disproportionées au regard des faits qui en sont à l´origine. De telles opérations coup de poing, volontairement surmédiatisées, à des fins de propagande politique, ne peuvent que créer des risques d´incidents et d´affrontements entre la police et les habitants des quartiers concernés.

Le Syndicat de la magistrature dénonce la stratégie de la tension sciemment entretenue depuis quelques semaines sur le thème de l´insécurité.

Le syndicat de la magistrature appelle les parlementaires à saisir la commission nationale de déontologie de la sécurité afin que soient éclaircies les conditions d´intervention et d´interpellation du 1er octobre 2006 ainsi que sur l´opération de police-spectacle du 4 octobre 2006.

Syndicat de la magistrature - Tél. : 01 48 05 47 88 - twitter : @Smagistrature
contact@syndicat-magistrature.org