S'abonner au site   - Accueil > Communiqués de presse
Imprimer cet article | Partager cet article | Télécharger cet article en P.D.F

Berlusconi contre la lutte anti corruption

Communiqués de presse, publié le 11 avril 2002, mis à jour le 7 mars 2006

Le SM manifeste son absolu soutien à Mario Vaudano et à la magistrature italienne.

Le Ministre de la justice de Monsieur Berlusconi vient d’exprimer sa volonté d’intenter une procédure disciplinaire contre Mario Vaudano, magistrat italien recruté par l’Office de lutte anti-fraudes (OLAF).

C’est le dernier épisode en date d’un bras de fer qui oppose depuis près d’un an le Premier Ministre italien tant aux instances européennes qu’à la magistrature italienne sur la question de la lutte contre la délinquance financière. En effet, l’OLAF, organisme européen chargé de lutter contre les fraudes, avait décidé de recruter plusieurs magistrats italiens qui devaient en conséquence être mis à disposition par leur Etat d’origine. Ce recrutement avait reçu l’aval, à deux reprises, du CSM italien, mais Monsieur Berlusconi s’y est opposé.

Mario Vaudano a néanmoins rejoint son poste à l’OLAF.

La décision de poursuites disciplinaires intervient au moment même où un rapport parlementaire français souligne la gravité des phénomènes de corruption et l’urgence d’une réaction qui ne saurait à l’évidence se limiter à l’hexagone.

Le SM s’indigne de cette nouvelle attaque frontale menée par Berlusconi contre l’indépendance de la magistrature et la coopération judiciaire européenne dans la lutte contre la corruption.

Il appelle la Commission et le Parlement européens à condamner fermement l’attitude du Premier Ministre italien.

Il manifeste son absolu soutien à Mario Vaudano et à la magistrature italienne.

11 avril 2002

Syndicat de la magistrature - Tél. : 01 48 05 47 88 - twitter : @Smagistrature
contact@syndicat-magistrature.org