S'abonner au site   - Accueil > Communiqués de presse
Imprimer cet article | Partager cet article | Télécharger cet article en P.D.F

Communiqué sur le procès des « terroristes » du 17 novembre en Grèce

Communiqués de presse, publié le 25 mars 2003, mis à jour le 8 mai 2006

Depuis les événements du 11 septembre 2001 de nombreuses législations des pays européens ont généralisé les dispositifs exorbitants du droit commun afin d’afficher leur volonté politique de lutter contre le terrorisme.

En réalité ces dispositifs sont des atteintes frontales de nos démocraties et États de droit par l’instauration de mécanismes d’allongement et de durcissement des durées de garde à vue et de la détention provisoire, de réduction des droits de la défense et de limitation de la liberté d’aller et venir dans la Communauté Européenne en stigmatisant les militants politiques.

Le Syndicat de la Magistrature apporte son soutien à tous les militants défenseurs des droits de l’homme, notamment dans le procès des membres présumés de l’organisation du 17 novembre en cours à Athènes, qui se mobilisent pour obtenir l’application effective des dispositions de la Convention Européenne des Droits de l’Homme, règles essentielles de tous les pays adhérents de cette communauté de Droit.

La présomption d’innocence, le respect des droits de la défense, la publicité des débats, la non rétroactivité des textes répressifs, de dignes conditions de détention, le droit à un procès équitable sont les éléments les plus efficaces contre la barbarie.

25 mars 2003

Syndicat de la magistrature - Tél. : 01 48 05 47 88 - twitter : @Smagistrature
contact@syndicat-magistrature.org