S'abonner au site   - Accueil > Communiqués de presse
Imprimer cet article | Partager cet article | Télécharger cet article en P.D.F

Paris, le 15 avril 2008

Discriminations à l’Ecole Nationale de la Magistrature : mais que fait la Halde ?

Communiqués de presse, publié le 15 avril 2008, mis à jour le 15 avril 2008

Il y a près de deux ans, le Syndicat de la magistrature saisissait la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité d’une première grave anomalie dans la politique de recrutement des chargés de formation de l’E.N.M. 

Or, l’absence de décision de la HALDE à ce jour permet au Garde des Sceaux d’écarter régulièrement sans vergogne les candidats membres du Syndicat de la magistrature. A telle enseigne que, même le Parlement, s’est ému de la situation. En effet, le 15 janvier 2008, Marc DOLEZ, député du Nord, interrogeait par écrit la Ministre de la justice sur les causes de ces refus de nominations répétés, malgré les avis favorables de la commission de recrutement de l’E.N.M., voire, malgré l’absence de candidats concurrents. La Garde des sceaux noyait sa réponse dans un verbiage procédural insipide, ne s’indignant d’ailleurs même pas des soupçons de discriminations syndicales qui pèsent sur son ministère.

Le Syndicat de la magistrature ne peut croire que le partenariat entre le Ministère de la Justice et la Halde pour la création de « pôles anti-discriminations » soit à l’origine de cette lenteur préoccupante.

Malgré le dépassement manifeste d’un délai raisonnable pour statuer, le Syndicat de la magistrature souhaite, à tout le moins, que la HALDE exerce sa mission avec impartialité

Syndicat de la magistrature - Tél. : 01 48 05 47 88 - twitter : @Smagistrature
contact@syndicat-magistrature.org