S'abonner au site   - Accueil > Communiqués de presse
Imprimer cet article | Partager cet article | Télécharger cet article en P.D.F

Paris, le 29 mars 2007

Gare du Nord : l’héritage de Nicolas Sarkozy

Communiqués de presse, publié le 30 mars 2007, mis à jour le 30 mars 2007

Les incidents survenus Gare du Nord à Paris mardi 27 mars illustrent l’échec de la politique menée depuis cinq ans par l’ex-ministre de l’intérieur Nicolas Sarkozy.

Cette affaire mérite un examen attentif des événements et de leur enchaînement logique.

Dans un premier temps, l’interpellation musclée d’un usager de la RATP sans titre de transport suscite une réaction hostile des passants, choqués par la disproportion des moyens employés pour le maîtriser. Par la suite, ce groupe de témoins intervient sans succès auprès du bureau de police de la gare pour demander sa libération. Cet incident se transforme alors en affrontement entre une centaine de personnes et les forces de l’ordre. C’est l’intervention de plusieurs escadrons de CRS sur ordre du ministère de l’intérieur qui provoquera l’aggravation des troubles.

Qu’un simple contrôle de titre de transport aboutisse à de tels événements résume les résultats absurdes et déplorables de la stratégie de la tension mise en oeuvre depuis des années par Nicolas Sarkozy.

L’accumulation de lois répressives stigmatisant plus particulièrement les jeunes et les étrangers comme catégories dangereuses, les provocations verbales de Nicolas Sarkozy et la politique du chiffre imposée à la police encouragent des pratiques de contrôles et d’interpellations systématiques.

Cette politique a pour but de diviser de manière artificielle la société en deux camps : celui des bons et celui des mauvais citoyens.

Elle a pour conséquence de créer un climat de tension et de défiance entre la population et les forces de l’ordre.

Syndicat de la magistrature - Tél. : 01 48 05 47 88 - twitter : @Smagistrature
contact@syndicat-magistrature.org