S'abonner au site   - Accueil > Communiqués de presse
Imprimer cet article | Partager cet article | Télécharger cet article en P.D.F

Le président de l’Union européenne insulte l’institution judiciaire

Communiqués de presse, publié le 6 septembre 2003, mis à jour le 14 juin 2006

Silvio Berlusconi, actuellement président de l’Union Européenne, a fait l’objet de nombreuses poursuites pour corruption. Il s’y est jusqu’à présent soustrait, en provoquant les réformes législatives nécessaires à son impunité.

Il a déclaré, dans un entretien avec la presse paru cette semaine, « que les juges sont mentalement dérangés, que pour faire un travail de juge, il faut avoir des troubles psychiques, et que si les juges font ce travail, c’est parce qu’il sont anthropologiquement différents du reste de la race humaine ».

Ces déclarations diffamatoires traduisent un mépris certain de l’Etat de droit, fondement de la démocratie. Elles justifient la plus grande inquiétude, alors que la présidence italienne coïncide avec une phase décisive de construction de l’Europe élargie. L’action politique et le discours de M. Berlusconi sont emblématiques d’une large tolérance à la corruption. Ils constituent une entrave à la construction d’un espace judiciaire européen, plus que jamais nécessaire à la préservation des libertés individuelles en Europe.

Syndicat de la magistrature - Tél. : 01 48 05 47 88 - twitter : @Smagistrature
contact@syndicat-magistrature.org