S'abonner au site   - Accueil > Communiqués de presse
Imprimer cet article | Partager cet article | Télécharger cet article en P.D.F

Les révélations de l’affaire Clearstream

Communiqués de presse, publié le 9 mai 2006, mis à jour le 20 septembre 2006

L’affaire Clearstream ne saurait être réduite à un dossier de dénonciation calomnieuse. La révélation de l’existence de comptes non publiés, occultés par la chambre de compensation Clearstream et servant une finance parallèle, remonte à 2001. Les auteurs de cette révélation, Denis Robert et Ernest Backes, ont été entendus par la mission parlementaire sur le blanchiment.

Une conférence des parlements de l’Union européenne sur le blanchiment s’est tenue à l’Assemblée nationale en février 2002, à l’initiative de cette mission parlementaire. Elle a rappelé que le fonctionnement des services financiers internationaux, notamment celui des chambres de compensation, rend très difficile toute enquête en matière de criminalité économique et financière. Elle a formulé des recommandations pour améliorer la transparence des mouvements de capitaux, pour lutter contre les paradis fiscaux et pour améliorer la coopération judiciaire internationale.

Cinq ans après, ces recommandations n’ont guère été suivies d’effet. La justice, impuissante dans sa lutte contre la fraude économique internationale, est instrumentalisée : au Luxembourg contre ceux qui ont révélé le scandale, en France contre ceux qui ont essayé d’utiliser ce scandale à des fins partisanes.

Syndicat de la magistrature - Tél. : 01 48 05 47 88 - twitter : @Smagistrature
contact@syndicat-magistrature.org