S'abonner au site   - Accueil > Documents
Imprimer cet article | Partager cet article | Télécharger cet article en P.D.F

Lettre adressée par le Syndicat de la magistrature au conseil supérieur de la magistrature

Documents, publié le 27 juin 2005, mis à jour le 14 mars 2006

Mesdames et messieurs les membres du Conseil supérieur de la magistrature,

A l’occasion d’une réunion d’officiers de gendarmerie qu’il présidait, Nicolas Sarkozy, ministre d’Etat, ministre de l’intérieur, a cru devoir indiquer que le juge ayant prononcé la libération conditionnelle de Monsieur Gateau, mis en examen dans le cadre de l’instruction suivie au sujet de la mort de Mme Nelly Crémel, devait « payer » son erreur. Il aurait encore prétendu avoir interpellé à ce sujet le Président de la République au cours du conseil des ministres du 22 juin.

Ignorant délibérément le caractère collégial de cette décision, Nicolas Sarkozy, membre de l’exécutif, par ailleurs chef du parti majoritaire et candidat déclaré à l’élection présidentielle, abuse manifestement de ses fonctions, méconnaît le principe de séparation des pouvoirs et celui de l’indépendance de l’autorité judiciaire.

Nous souhaitons que votre conseil, garant de cette indépendance rappelle publiquement et avec force ces principes.

Dans cette attente, nous vous prions de croire, Mesdames et Messieurs, à notre haute considération.

Syndicat de la magistrature - Tél. : 01 48 05 47 88 - twitter : @Smagistrature
contact@syndicat-magistrature.org