S'abonner au site   - Accueil > Communiqués de presse
Imprimer cet article | Partager cet article | Télécharger cet article en P.D.F

Paris, le 19 mars 2008

Mouvement de grève du 20 mars : la chancellerie menace le Syndicat de la magistrature

Communiqués de presse, publié le 19 mars 2008, mis à jour le 20 mars 2008

Le Syndicat de la magistrature a appelé l’ensemble des magistrats à un mouvement de protestation et de grève le 20 mars contre la dégradation des conditions d’exercice de leurs missions au regard, notamment, de l’accumulation de textes en matière pénale.

Dans un courrier daté du 18 mars 2008, le directeur de cabinet de Rachida Dati menace de sanctions disciplinaires - à mots à peine couverts - les magistrats qui suivraient ce mot d’ordre de grève.

Le Syndicat de la magistrature s’étonne d’une conception à géométrie variable du droit de grève dans la magistrature développée par la chancellerie.

Il rappelle que lors du précédent mouvement de grève du 29 novembre 2007 sur la réforme de la carte judiciaire, mené en entente syndicale avec les principales organisations de fonctionnaires, aucune démarche similaire n’avait été entreprise par la garde des Sceaux.

La réaction du Ministre de la Justice illustre sa volonté de politiser une initiative purement syndicale.

Evidemment, malgré les pressions, le Syndicat de la magistrature maintient son mouvement d’action.

Syndicat de la magistrature - Tél. : 01 48 05 47 88 - twitter : @Smagistrature
contact@syndicat-magistrature.org