S'abonner au site   - Accueil > Indépendance et service public de > Institutions judiciaires
Imprimer cet article | Partager cet article | Télécharger cet article en P.D.F

Point de corporatisme, mais de la Démocratie

Communiqués de presse, publié le 22 septembre 2020, mis à jour le 22 septembre 2020

Face à la décision du garde des Sceaux de saisir l’Inspection générale de la Justice d’une enquête administrative contre trois magistrats, publiquement et nommément visés, du parquet national financier, nous vous avons transmis vendredi dernier un courrier commun adressé au président de la République.

Depuis lors, le garde des Sceaux, notamment à l’occasion de l’annonce de sa proposition d’une nouvelle directrice de l’ENM, multiplie les propos tendant à réduire les réactions de la magistrature et de ses représentants à un simple réflexe corporatiste.

Bien loin d’un unique dérapage, les événements de ces derniers jours paraissent constituer un plan précisément fomenté, en vue de décrédibiliser l’autorité judiciaire à l’aune de procès sensibles et afin de protéger des intérêts particuliers.

Le caractère inédit et alarmant de la situation justifie une réaction forte de la part de tous les acteurs judiciaires pour préserver les principes essentiels en jeu dans l’œuvre de justice. Vous trouverez, en cliquant sur ce lien, notre communiqué commun avec l’USM.

Syndicat de la magistrature - Tél. : 01 48 05 47 88 - twitter : @Smagistrature
contact@syndicat-magistrature.org