Accueil Syndicat de la magistrature
S'abonner au site   - Accueil > Communiqués de presse
Imprimer cet article | Partager cet article | Télécharger cet article en P.D.F

Sur la démission de M. Benmakhlouf

Communiqués de presse, publié le 14 décembre 2000, mis à jour le 1er novembre 2005

Le Syndicat de la magistrature apprend avec soulagement la démission de M. Benmakhlouf de ses fonctions de procureur général près la cour d’appel de Paris.

Les fonctions de conseiller technique de Jacques Chirac à la mairie de Paris qu’avait exercées ce magistrat dans les années 1989/1991 risquaient de faire peser sur la justice une légitime suspicion de la part de l’opinion publique à l’heure où fleurissent les procédures pénales relatives au système de corruption organisé par les dirigeants de la capitale.

En effet, le procureur général a le pouvoir de se faire communiquer l’intégralité des procédures en cours et d’influer significativement sur leur développement.

Cette sage décision ne résoud malheureusement pas la question de l’indépendance de l’autorité judiciaire dans la mesure où le successeur sera lui-même désigné par décret du président de la République, en concertation avec le Gouvernement.

De surcroît, le président de la République, très fragilisé par les affaires, demeure formellement garant de l’indépendance de la justice et continue à présider le Conseil supérieur de la magistrature.

Le Syndicat de la magistrature constate l’impasse dans laquelle nos actuelles institutions conduisent la justice et souligne l’urgence d’une réforme de la constitution faisant totalement échapper la nomination et la carrière des magistrats au pouvoir exécutif.

Syndicat de la magistrature - 12-14, rue Charles Fourier, 75013 Paris
Tél. : 01 48 05 47 88 - Fax : 01 47 00 16 05 - contact(a)syndicat-magistrature.org