S'abonner au site   - Accueil > Communiqués de presse
Imprimer cet article | Partager cet article | Télécharger cet article en P.D.F

Tentative de déstabilisation d’un magistrat

Communiqués de presse, publié le 11 mai 2006, mis à jour le 20 septembre 2006

Chargé de l’instruction de l’affaire particulièrement lourde dite des frégates de Taïwan, le juge d’instruction Renaud Van Ruymbeke a, comme souvent dans ce type d’affaire, reçu un renseignement anonyme. Ne pas accepter de rencontrer les informateurs aurait abouti à se priver d’éléments pouvant lui permettre de faire progresser ses investigations dans une affaire dans laquelle la justice a rencontré de nouveaux obstacles, notamment du fait du secret défense.

Renaud Van Ruymbeke a vérifié la crédibilité des renseignements qu’il a reçus, conformément à son éthique professionnelle. C’est suite à son enquête que la manipulation des documents qui lui ont été adressés a été découverte.

L’éventuelle remise en cause de sa nomination à la Cour d’appel de Paris constituerait une sanction déguisée à un manquement disciplinaire restant à démontrer, en dehors de toute garantie procédurale.

Les attaques dont Renaud Van Ruymbeke est actuellement l’objet participent d’une logique de réglement de compte à l’encontre d’un juge qui a fait la preuve de son courage et de son indépendance et visent à détourner l’attention des véritables manipulations qui sont, depuis, apparues au grand jour.

L’instrumentalisation politique des affaires judiciaires ne doit pas faire oublier les véritables questions posées, à savoir l’impuissance de la justice à faire la lumière sur les affaires les plus graves, particulièrement dans le domaine de la délinquance économique et financière.

Syndicat de la magistrature - Tél. : 01 48 05 47 88 - twitter : @Smagistrature
contact@syndicat-magistrature.org